L'offre "Stage 2018 Spécialiste Data, chargé de post traitement des données de propulsion électrique (h /f)." a été sauvegardée.

Continuer

Prêt à postuler ?

Merci de confirmer votre adresse email pour commencer à postuler.

Complétez votre application

Connectez-vous

mot de passe oublié ?
ou

Vous n'avez pas de compte ?

Stage 2018 Spécialiste Data, chargé de post traitement des données de propulsion électrique (h /f). posté par AIRBUS

N/C
Toulouse
N/A
5 Candidatures

Description de l'offre



Stage 2018 Spécialiste Data, chargé de post traitement des données de propulsion électrique (h /f).



Airbus Defence & Space Toulouse

Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2016, l’entreprise a dégagé un chiffre d’affaires de 67,0 milliards d’euros avec un effectif d’environ 134 000 personnes. Airbus propose la gamme d’avions de transport de passagers la plus complète, de 100 à plus de 600 sièges. Airbus est également le fournisseur d’avion de ravitaillement, de combat, de transport et de mission leader en Europe, ainsi que le numéro un européen et le numéro deux mondial de l’industrie spatiale. Sur le marché des hélicoptères, Airbus fournit les voilures tournantes civiles et militaires les plus performantes au monde.


Nos équipes travaillent avec passion et détermination pour faire du monde un endroit plus connecté, plus sûr et plus intelligent. Fiers de notre travail, nous nous appuyons sur l’expertise et l’expérience de chacun pour atteindre l’excellence. Notre diversité et culture du travail en équipe nous poussent à accomplir l’extraordinaire - sur terre, dans le ciel et dans l’espace.



Description du poste / stage

La propulsion électrique devient une technologie clé pour les applications spatiales, en particulier pour les missions où l'économie de masse constitue un avantage décisif. Dans ce domaine, Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne à avoir développé avec succès des satellites commerciaux utilisant la propulsion électrique (Intelsat X-02 en 2004 puis Inmarsat 4 en 2005). De nombreux programmes sous la responsabilité d'Airbus Defence and Space envisagent ou utilisent actuellement cette technologie.
Il est essentiel de bien comprendre et de maîtriser les effets de la propulsion électrique au niveau du système lors de la conception d'un engin spatial. En particulier, les interactions entre les particules énergétiques et chargées émises par le propulseur à proximité du véhicule spatial soulèvent plusieurs questions qui doivent être modélisées et prédites correctement: p. ex. forces et couples induits, érosion, contamination, interactions avec le faisceau RF et la charge du véhicule spatial.
C'est pourquoi Airbus Defence & Space a mis en place le Centre d'Excellence en Physique des Plasmas, dont l'objectif est de maintenir et de développer son expertise dans la modélisation et la caractérisation expérimentale des systèmes de propulsion électrique.
Pour atteindre ces objectifs, le Centre d'Excellence en Physique des Plasmas spécifie et mène des campagnes d'essais visant à mieux mesurer les caractéristiques des propulseurs (par exemple, leurs performances, la caractérisation de la plume) ou les propriétés des matériaux. C'est la combinaison de la physique théorique du plasma, de la modélisation numérique, des résultats d'essais et des données en vol qui permet de mieux comprendre les interactions complexes des systèmes avec leur environnement plasmatique.
Un ensemble d'outils de post-traitement a été développé chez Airbus DS pour extraire les informations pertinentes de ces mesures. Cette suite logicielle permet actuellement de traiter automatiquement la plupart des données de test et génère des documents Word résumant les principaux résultats des campagnes de test. Il crée également des modèles de plume qui peuvent être utilisés dans les outils de modélisation de l'interaction plasma. Les objectifs finaux de ces outils sont:
Simplifier et accélérer le traitement des données d'essai et de post-traitement en vol.
Créer une base de connaissances rassemblant l'ensemble des mesures de propulsion électrique disponibles et les rendre facilement accessibles aux ingénieurs système au sein d'Airbus DS.

Ce stage pourra commencer en Février 2018, date sujette à flexibilité et sera d’une durée de 6 mois.
Ce poste nécessite une habilitation de sécurité ou nécessite d’être éligible à une habilitation par les autorités reconnues



Stages chez Airbus



Tâches et missions principales, responsabilités

Dans ce contexte, le stagiaire contribuera à étendre les capacités de post-traitement des données d'Airbus DS pour mieux soutenir la conception des engins spatiaux.
Cela comprend:

  • Amélioration des méthodes de post-traitement existantes
  • Développement de nouvelles méthodes pour de nouveaux types de données
  • Traitement des données de campagne d'essai et génération du rapport d'essai
  • Création d'un site Web interactif avec pour la diffusion des données d'essai
  • Documentation et rédaction du tutoriel.

Le stagiaire commencera par apprendre à utiliser R et les scripts existants et à se familiariser avec la physique de la propulsion électrique et les interactions entre le plasma et les engins spatiaux. Ensuite, il participera à la définition des évolutions de la suite d'outils post-traitement et développera les scripts identifiés. Enfin, il utilisera les outils mis à jour et les appliquera aux mesures réelles du propulseur.
Le stagese déroulera au sein d'une équipe spécialisée dans la modélisation physique avancée et nécessitera des interactions avec d'autres départements d'Airbus DS.



Compétences requises

  • Physique / Mathématiques / Programmation
  • Physique des plasmas et méthodes numériques appliquées à la physique des plasmas. (est un plus)
  • Instrumentation de diagnostic plasma (est un plus)
  • Langue R, Shiny, Python (est un plus)
  • Anglais avancé/intermédiaire.
  • Curiosité, orientation solution, à l'aise avec des nouveaux sujets

Numéro de référence

10374583 BT EN EXT 1