L'offre Numérique responsable dans tertiaire Building Operating System versus architecture bâtiment H/F (2021-24215) a été sauvegardée.

Continuer

Offre sauvegardée

Entrez votre adresse e-mail pour enregistrer ce travail

Vous enregistrez ce travail sous:

FR
retour à la liste

Numérique responsable dans tertiaire Building Operating System versus architecture bâtiment H/F (2021-24215) posté par EDF France

Stage
Moret-sur-Loing

Description de l'offre



Description de l'offre

Contexte :
Premier fournisseur d’énergie en Europe, le groupe EDF engage une réflexion autour de ses activités numériques et souhaite s’approprier et mettre en pratique les outils et méthodes pour un numérique responsable. Dans cet objectif, la R&D d’EDF, en collaboration avec d’autres grandes entreprises françaises, a lancé une étude méthodologique, via l’association score lca, dont EDF est membre fondateur (https://www.scorelca.org/storage/appels-d-offres/SCORELCA-AO-2019-03.pdf). Les résultats de cette étude sont maintenant disponibles.
Le Groupe EDF est très engagé dans le secteur industriel, mais également dans le secteur tertiaire, notamment autour d’offres « smart building » d’exploitation et de pilotage des bâtiments avec ses filiales Dalkia et Dalkia Smart Building.
Dans ce contexte, la R&D d'EDF et le département TREE (Technologie et Recherche pour l’Efficacité Energétique), qui rassemble environ 200 chercheurs, mène des travaux sur le BOS (Building Operating System), nouvelle plateforme centralisée d’échange de données prônant l’interopérabilité des systèmes et services à l’aide d’un référentiel de données partagé par tous les acteurs du bâtiment. En particulier au sein des groupes « Services et Systèmes Connectés » et « Expertise Tertiaire et Industrie » : études, développement d’algorithmes de pilotage des bâtiments, cartographies, tests en laboratoire. En effet, les bâtiments tertiaires sont composés de nos jours de systèmes (CVC, plomberie, courants forts, courants faibles, …), de services à destination des exploitants multi-techniques et multi-services (facility manager, asset manager, property manager, …) et de services à destination des occupants (preneur, salariés, visiteurs).

Objectifs :
L’objectif principal du stage est de mettre en pratique les recommandations méthodologiques du rapport score lca sur les impacts environnementaux des services numériques à travers la réalisation de 2 cas d’études : un cas industriel et un cas tertiaire.

Une expérimentation sur les bureaux R&D de Saclay est en cours. L’objectif du stage est de concevoir une méthodologie permettant d’évaluer l’empreinte GES (gaz à effet de serre) de notre solution BOS et de la comparer à l’empreinte GES de l’architecture actuelle.
Le stagiaire travaillera en étroite collaboration avec les ingénieurs du groupe « Services et Systèmes Connectés » et « Expertise Tertiaire et Industrie » ainsi qu’avec ceux de l’équipe ACV de la R&D.
En particulier, le stagiaire aura pour mission de :
- Monter en compétence sur l’analyse des impacts environnementaux d’un service numérique et sur le fonctionnement d’un bâtiment tertiaire tel que celui de Saclay
- Concevoir une méthodologie spécifique pour évaluer l’empreinte GES d’un service numérique dans un contexte industriel ou tertiaire et l'appliquer sur 2 sites (industriel et tertiaire).

Conditions requises



Profil souhaité

Élève ingénieur en césure ou en stage de fin d’études (Bac + 4/5)

Compétences requises :

Bonnes connaissances en ACV (la connaissance du logiciel simapro et de la base de données ecoinvent sera un plus)
Bonnes connaissances en informatique (IoT, API, SDK, …)
Sensibilité aux thématiques du numérique responsable
Autonomie, persévérance, réactivité, goût pour la recherche et esprit critique attendus.
Des connaissances sur les systèmes tertiaires (GTB, processus d’exploitation, BIM, …) serait un plus.

Numéro de référence

EDF-2021-24215

Offres similaires

Recevoir des offres similaires

Merci Vous allez recevoir des offres à l'adresse email