CHARGE D'AFFAIRE

Le chargé d'affaires coordonne la réalisation de projets, des prémices à la finalisation, entre les services de la Direction des Systèmes Informatiques et les prestataires externes. Prospection des clients, proposition et vente de solutions, relation clientèle, gestion du personnel et gestion des projets, ses fonctions sont diverses. De plus, il doit être doté de compétences techniques indéniables afin de préconiser les meilleures solutions à adopter.

Principales missions


  • Analyse du marché

  • Prospection des clients

  • Analyse des besoins des clients

  • Définition de la stratégie commerciale

  • Suivi des réponses aux appels d'offres

  • Négociation des contrats

  • Veille technologique

  • Prise en charge du suivi de la clientèle


Formation

De formation supérieure (bac +4/5), les diplômés des écoles de commerce ou d'ingénieur ont des profils très appréciés par les employeurs.

Compétences professionnelles




  • Maîtriser parfaitement les nouvelles technologies.

  • Rédiger les propositions commerciales, techniques et financières.

  • Connaître parfaitement le fonctionnement de son entreprise et l'environnement économique de ses clients.

  • Animer des réunions avec les clients.

  • Négocier.

  • Rédiger les offres techniques.


Profil


  • Sens de l'écoute et du dialogue

  • Apprécie le travail d'équipe

  • Polyvalent

  • Dynamique et enthousiaste

  • Qualité de leadership

  • Compétence de management


Salaire

Un chargé d'affaires junior commencera sa carrière avec une rémunération autour de 25 - 35 k€ brut par an et pourra, après quelques années d'expérience, toucher en moyenne 45 k€ brut par an.

Évolution professionnelle

Après quelques années, fort d'un bagage professionnel conséquent, un chargé d'affaires pourra postuler à un poste comme celui de directeur commercial.








La parole aux professionnels
Foued CHOUIREF, Chargé d'affaires pour Axial depuis 3 ans

Pourquoi avez-vous décidé d'exercer le métier de chargé d'affaires en informatique ?

J'ai toujours eu un penchant pour les technologies. J'ai donc d'abord obtenu un BTS informatique, mais très vite, je me suis rendu compte que j'avais besoin d'évoluer dans un univers où le relationnel jouait un grand rôle. J'ai donc décidé d'ajouter à ma formation technique une formation commerciale en suivant la formation EURIDIS, une école formant au métier d'ingénieur commercial.

Pensez-vous que les entreprises sont en ce moment à la recherche de profils mi-techniques, mi-commerciaux comme le vôtre ?

Un de mes professeurs nous répétaient souvent que les profils avec la double compétence étaient « des poules aux œufs d'or ». Après ma formation en alternance, j'ai laissé mon CV sur Internet et j'ai été très étonné du nombre de retours obtenus. Apparemment, les entreprises avaient beaucoup plus d'intérêts pour mon profil de chargé d'affaires que pour celui de technicien en informatique.

Qu'appréciez-vous le plus dans votre profession ?

L'importance du relationnel. J'aime rencontrer de nouvelles personnes. Bien sûr, nous sommes là pour faire des affaires avant tout, mais cela ne doit pas nous empêcher de discuter et plaisanter avec nos clients. J'ai besoin de cela pour m'épanouir. Un chargé d'affaires n'est pas seulement là pour générer de la marge, il assure aussi un suivi régulier des dossiers et doit pour cela créer une véritable relation privilégiée avec ses clients, basée avant tout sur un excellent relationnel.

Dans votre domaine, quelles sont les exigences les plus difficiles à respecter ?

Le monde informatique évolue à une vitesse inimaginable. Un chargé d'affaires propose aux entreprises des solutions liées aux nouvelles technologies, et doit donc pour cela exercer une veille informatique des plus strictes. Ainsi, si ses connaissances ne sont pas à jour et que par conséquent son discours manque de cohérence, son interlocuteur le comprendra tout de suite et refusera d'entendre la moindre de ses propositions. Donc, en effet, assurer une bonne veille technologique est primordial.