ARCHITECTE DE SYSTEME D'INFORMATION

L’architecte de systèmes d’information (ASI) est un chef d’orchestre qui coordonne les différents spécialistes intervenant sur les systèmes d’information (SI) pour en garantir le bon fonctionnement. Son expertise dépasse la technique car il doit faire des SI un outil de développement et de stratégie. L’architecte de systèmes d’information doit donc posséder, en plus de la technique, d’excellentes connaissances sur les différents métiers de l’entreprise. Il travaille principalement au sein des grandes entreprises utilisatrices (banques, télécommunications, grande distribution, grandes entreprises publiques et industrielles) ou de cabinets-conseils. Ce profil, reconnu depuis peu, est très recherché maintenant pour répondre aux architectures de plus en plus complexes et hétérogènes, en raison des rachats et réorganisations d’entreprises.

Principales missions

  • Analyser le système existant (systèmes d’exploitation, matériel, logiciels, réseaux).
  • Construire la cartographie du SI.
  • Choisir les nouvelles technologies en respectant différentes contraintes (coût, délai et sécurité).
  • Élaborer un plan de développement ou d’intégration.
  • Piloter le déploiement.
  • Informer et conseiller la direction sur les conséquences technologiques et organisationnelles du nouveau SI.


Formation

Le poste d’architecte de systèmes d’information s’adresse à des professionnels ayant entre cinq et dix ans d’expérience professionnelle maîtrisant parfaitement le processus de l’entreprise.

 

  • Bac +5 : école d’ingénieurs
  • DESS : Architecte des SI et de communication, SI et connaissances, Audit et conception des SI, SI en réseau


Compétences professionnelles

  • Connaître le fonctionnement de l’entreprise, de ses métiers et flux.
  • Avoir une vision systémique, technologique et globale des systèmes d’information.
  • Posséder un niveau technique très élevé (systèmes d’exploitation, systèmes de gestion des bases de données, équipements réseaux).
  • Détenir une expérience en conduite de projets.


Profil

  • Rigueur
  • Méthode
  • Écoute
  • Facultés d’adaptation
  • Sens du travail en équipe
  • Capacité à négocier et à convaincre
  • Sens politique et stratégique


Salaire

Le salaire d’un jeune architecte de systèmes d’information se situe dans une fourchette allant de 40 à 50 k€. Après plusieurs années d’expérience, sa rémunération pourra atteindre les 60 - 70 k€.


Évolution professionnelle

En raison de son expérience professionnelle, l’architecte de systèmes d’information a un potentiel important qui lui permet d’évoluer davantage vers le management que la technique. Il peut ainsi se tourner vers des postes de responsable informatique, responsable de l’organisation ou encore directeur des systèmes d’information (DSI).

 

La parole aux professionnels

Pierre Constant, architecte de systèmes d’information dans un centre d’action sociale de la Ville de Paris

 

Quel a été votre parcours ?

Je suis diplômé d’une école d’ingénieur en physique chimie. Les cours d’informatique étaient très orientés programmation. J’ai occupé différents postes avant de devenir architecte de systèmes d’information : développeur, ingénieur système, responsable système, responsable d’exploitation et ingénieur principal dans une société de services. Aujourd’hui je suis chef du Département structure et bases de données où j’occupe actuellement la fonction d’architecte de systèmes d’information.

Quelle est la mission de l’architecte de systèmes d’information ?

Notre mission est de faire l’adéquation entre les métiers et le système d’information. Dorénavant, les métiers et l’informatique ne font plus qu’un. Il est important de maîtriser ces deux composantes. Toutefois, la technique évoluant très vite et couvrant beaucoup de domaines (réseaux, bases de données, applications, architectures…), il est normal que l’on s’appuie sur des experts.

Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant devenir architecte de systèmes d’information ?

Au niveau de ses aptitudes, je lui conseillerais d’être curieuse, méthodique et rigoureuse.
En termes de compétences, il est très important qu’elle connaissance les métiers de l’entreprise en plus de la technique, et ce d’autant plus si elle compte évoluer. La suite logique des choses veut que l’ASI devienne directeur des systèmes d’information. Auparavant, le DSI devait parfaitement connaître la technique ; aujourd’hui, beaucoup moins, il s’entoure d’experts. Il doit principalement maîtriser son budget, négocier et faire des arbitrages.

 

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo