REDACTEUR TECHNIQUE

Le métier de rédacteur technique est relativement récent en France, alors qu’il existe depuis deux décennies outre-Atlantique. La rédaction technique, qui était jusqu’à présent confiée au développeur, est maintenant considérée comme un métier à part entière, car une bonne documentation permet de satisfaire le client et d’éviter d’encombrer la hotline. Le rédacteur technique a pour mission de faciliter l’utilisation d’un produit, d’un service ou encore de vulgariser certaines notions. Intermédiaire entre le développeur et l’utilisateur, il doit à la fois posséder de bonnes connaissances techniques et être en mesure d’écouter l’utilisateur final, de comprendre ses attentes et de faire preuve de beaucoup de pédagogie.

Principales missions

  • Rechercher, recueillir l’information auprès des développeurs.
  • Concevoir, rédiger et mettre à jour la documentation technique (manuels, guides d’utilisation, fiches techniques, aides en ligne, supports pédagogiques, sites Web).
  • Coordonner le travail des prestataires liés à la publication.
  • Contrôler la qualité des documents produits.


Formation

  • BTS Assistant technique d’ingénieur
  • Licence professionnelle de rédacteur technique


Compétences professionnelles

  • Compétences techniques dans le domaine concerné
  • Bonne rédaction
  • Compétences de vulgarisation et de pédagogie
  • Outils de bureautique (Microsoft Office)
  • PAO (Xpress, PageMaker)
  • Anglais courant


Profil

  • Capacités d’analyse et de synthèse
  • Curiosité, créativité
  • Sens du travail en équipe
  • Rigueur


Salaire

Ce poste est principalement offert à des juniors, ce qui implique le faible écart de rémunération entre les rédacteurs techniques sans expérience et ceux avec expérience. Le salaire est compris entre 25 et 33 k€ pour un jeune et varie de 26 à 43 k€ pour un rédacteur expérimenté.

Évolution professionnelle

Le rédacteur technique a une parfaite connaissance du produit, ce qui lui permet d’évoluer vers des postes en marketing ou de s’orienter vers la formation des utilisateurs.

La parole aux professionnels
Gérard Berthome, rédacteur technique pendant 7 ans chez Adler


Quel a été votre parcours ?

J’ai un parcours complètement atypique. Un poste de rédacteur technique s’est ouvert dans une entreprise industrielle et mes compétences techniques (formation en électronique) ainsi que mes précédentes expériences (rédaction d’actes notariés et gestion d’un commerce) convenaient parfaitement pour ce poste.


Quelles sont les caractéristiques du marché de l’emploi pour un rédacteur technique ?

Jusqu’à présent, la rédaction de manuels, de notices d’utilisation de logiciels, de dossiers techniques étaient, et sont encore, rédigés par les ingénieurs. Ils écrivent parfaitement les programmes, mais éprouvent bien souvent de la difficulté à concevoir des rédactions techniques accessibles à l’utilisateur final. Ils n’accordent pas beaucoup d’importance à cette tâche, la considérant davantage comme une simple obligation de mettre un manuel dans le colis comportant le logiciel. Ils ont tort, car un manuel d’utilisation bien construit satisfait le client et évite d’engorger la hotline.


Quels conseils donneriez-vous pour optimiser la qualité des documents rédigés ?

Deux choses sont importantes. Premièrement, il faut connaître le public à qui s’adresse le document : est-ce un distributeur, un utilisateur final ? Et dans ce cas, quelle est sa fonction, quel est son niveau technique sur le logiciel ? Deuxièmement, il faut avoir de l’empathie, se mettre à la place de l’utilisateur et connaître ses besoins et attentes.
Un manuel peut avoir une durée de vie assez longue. Il est donc préférable de bien le rédiger dès le départ, car il sera plus facile de le traduire dans les différentes langues et d’y apporter des mises à jour par la suite.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo