INGENIEUR AVANT-VENTE

L’ingénieur avant-vente joue un rôle d’interface entre le client et l’équipe de développement. Sa mission est de fournir un appui technique aux ingénieurs commerciaux pour les aider à clôturer une vente. Aussi appelé « consultant avant-vente » ou « ingénieur technico-commercial », il exerce ses fonctions chez un constructeur informatique, un opérateur de télécoms, un éditeur de logiciels ou au sein d’une société de services en ingénierie informatique (SSII). Ses compétences doivent être techniques, commerciales ainsi que managériales.



Principales missions
  • Faire de la veille technologique (produits) et économique (concurrents).
  • Traduire le cahier des charges en spécifications techniques.
  • Maquetter la solution technologique avec le développement.
  • Aider l’ingénieur commercial à élaborer la proposition commerciale.

Dans certains cas, l’ingénieur avant-vente peut s’impliquer au-delà de la signature du contrat. On lui demandera alors de participer à la mise en œuvre de la solution.

Formation

  • Bac +2 à Bac +4 selon la complexité des produits
  • Ecole d’ingénieurs, école de commerce ou université


Compétences professionnelles

  • Être expert sur les technologies Web.
  • Connaître parfaitement les produits.
  • Maîtriser les techniques de négociation.

Profil

  • Réactivité
  • Capacité d’adaptation
  • Qualités rédactionnelles
  • Sens relationnel
  • Goût du travail en équipe

Salaire

Le salaire peut varier entre 30 et 45 k€ pour un jeune diplômé. La rémunération d’un ingénieur avant-vente avec expérience se situe entre 45 et 50 k€.


Évolution professionnelle


L’ingénieur avant-vente peut évoluer vers le métier de chef de projet ou d’ingénieur commercial. S’il possède quelques années d’expérience dans une spécialisation technique, il pourra se tourner vers l’expertise.

La parole aux professionnels
François, Ingénieur avant-vente chez un éditeur de logiciels spécialisés

Quel a été votre parcours ?

Je suis diplômé d’une école d’ingénieurs et titulaire d’un MBA. J’ai commencé par travailler dans le développement, puis comme consultant déploiement. Ensuite, je me suis orienté vers le commercial. Tout récemment, j’ai rejoint un éditeur de solutions logicielles pour la finance, où je suis ingénieur avant-vente. J’apporte donc mon soutien et mon expertise technique à l’ingénieur commercial.

Qu’appréciez-vous dans le métier d’ingénieur avant-vente ?

Ce qui me plaît beaucoup, c’est la polyvalence, la diversité des tâches. J’apprécie pouvoir travailler autant sur le plan humain que sur les plans technique et fonctionnel. J’aime être en contact avec le client lors de l’étude de ses besoins, au cours des démonstrations logiciels ou au moment de la soutenance, qui est en fait la présentation du produit suite à une réponse à un appel d’offres. Il est aussi intéressant d’être en contact avec le chef de produit ou le développeur pour étudier les demandes spécifiques du client.
En parallèle, il faut maîtriser la technique et le fonctionnel. Il est important de montrer au client que l’on a des connaissances informatiques pointues, que ce soit sur les bases de données, le développement, les serveurs… La partie modélisation et paramétrage est aussi assurée par l’ingénieur avant-vente.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaiterait s’orienter vers ce métier ?

Il faut être passionné par ce que l’on fait, savoir se former, s’auto-former même, et toujours rester au courant de ce qui se fait au niveau technique. Il est important d’être très ouvert et de savoir s’adapter rapidement et facilement aux produits, aux clients, aux évolutions du marché.


Accéder au portail thématique "Commercial" 

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo