COMMUNITY MANAGER

fiche metier community managerMissions
Il est responsable de l'image d'une marque ou d'une entreprise sur Internet. Pour assurer sa promotion et protéger sa réputation, il anime des communautés d'internautes en répondant à leurs questions, en lançant des discussions, et en s'assurant que les règles de l'éthique et de la politesse soient respectées.
Il s'agit d'un travail sur le long terme qui exige une bonne connaissance des comportements des internautes ainsi que des outils web. Il exerce le plus souvent ses fonctions au sein d'une entreprise. Il travaille en étroite collaboration avec les services marketing, communication et relations presse, ainsi qu'avec les ressources humaines et la direction générale.

Formation
Si les profils issus de domaines très divers avaient jusque là toutes leurs chances, la fonction de community manager commence à se structurer et les écoles à proposer des formations spécialisées. Supdeweb, par exemple, a créé un Bachelor pour préparer les étudiants à ce métier. De leur côté, l'INSEEC Bordeaux et l'EEMI (Ecole européenne des métiers de l'Internet) délivrent respectivement un certificat de niveau Bac +5 en community management et réseaux sociaux et un diplôme à Bac +3 de community manager / animateur blog.
Et pour ceux qui souhaitent se former aux compétences nécessaires à l'exercice de ce métier particulier tout en gardant d'autres options ouvertes, il existe de nombreux cursus, principalement des masters, en communication digitale ou numérique.

Salaire
Jusqu'à 35 000 euros brut par an pour un jeune diplômé, 40 000 euros pour un cadre présentant un peu plus d'expérience, et 55 000 euros pour un expert confirmé, d'après les chiffres de l'APEC.

Evolution
Le poste étant encore très ouvert, les origines du community manager peuvent être diverses : il peut s'agir d'anciens chefs de projet web, de chargés de communication, de chefs de produit... A condition bien sûr qu'ils aient une affinité avec le monde du digital ! Les évolutions possibles sont plutôt transversales : le community manager peut devenir responsable communication, social média architect, ou encore chargé de développement 2.0.

Bon à savoir
La francophonie s'en mêle ! En septembre 2013, la Commission Générale de terminologie et de néologie a décrété que le community manager porterait désormais le nom d'animateur de communauté.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo