DEVELOPPEUR APPLICATIONS MOBILES

Missions
A la fois technique et artistique, le métier de développeur d'applications mobiles impose de tenir compte des contraintes spécifiques aux outils mobiles (taille de l'écran et langage notamment), mais aussi de rendre les applications attractives visuellement. Ce professionnel du smartphone et de tout autre outil mobile intervient à toutes les étapes de la création d'une application, qu'il s'agisse de la première ébauche du projet, du design, ou encore, bien sûr, de l'architecture et du développement.

Formation
developpeur applications mobilesComme pour la plupart des métiers du mobile, trop jeunes, les diplômes entièrement dédiés au poste de développeur d'applications mobiles sont rares. D'autres cursus, légèrement plus larges, abordent les points essentiels qui permettront d'acquérir de solides compétences de base.
Le BTS Services informatiques aux organisations, par exemple, est un bon départ. Il existe aussi une Licence professionnelle systèmes informatiques et logiciels, spécialité développeur informatique multi-supports, plus ciblée.
Enfin, plusieurs écoles d'ingénieurs proposant des formations en informatique et télécommunications sont elles aussi tout à fait envisageables. Les chefs de projet et développeurs qui aimeraient se spécialiser dans le mobile se voient proposer des cursus courts par des organismes de formation continue.

Salaire
Entre 30 000 et 45 000 euros brut par an pour les profils les moins expérimentés (source Onisep). Mais tous ne sont pas salariés : certains développeurs choisissent de travailler à leur compte et de vendre leurs applications. A eux alors de négocier le prix, qui équivaut généralement à un pourcentage des ventes de l'application effectuées par leur client.

Evolution
Beaucoup de voies peuvent mener à ce métier. Il n'est pas rare de voir des développeurs web ou des ingénieurs informaticiens se lancer, attirés par les nouveaux défis de la mobilité. En termes d'évolution hiérarchique, l'encadrement d'équipe et la gestion de projets sont des étapes logiques.

Bon à savoir
VisionMobile a mené en 2013 un sondage auprès de développeurs web mobile. Résultat : 51 % d'entre eux plébiscitent HTML5 pour travailler : 23 % pour créer des applications web et 38 % pour créer des sites web mobiles.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo