Une indemnité kilométrique pour se rendre au travail... à bicyclette !

Pour limiter la pollution atmosphérique, le gouvernement actuel serait favorable à la mise en place d'une indemnité kilométrique pour les personnes se rendant sur leur lieu de travail en vélo, sur le principe de ce qui se fait déjà en voiture. La proposition aurait de quoi inciter certains d'entre vous à se remettre au sport.


travailler en velo « Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins... à bicyclette. » La fameuse chanson d'Yves Montant s'applique particulièrement aux 1,5 millions d'actifs français qui se rendent chaque matin sur leur lieu de travail à vélo et font le chemin inverse par le même moyen de locomotion le soir.

Ce mode de transport a tout du bon plan : il permet de faire du sport à moindre coût et n'est pas polluant. Pour inciter ceux qu'on appelle les "vélotafeurs" à poursuivre leurs efforts et pour en motiver d'autres à rejoindre le mouvement, le gouvernement serait disposé à les indemniser.
Comment ? En versant une indemnité kilométrique, selon le même modèle que celui appliqué aux automobilistes. Entre 20 à 25 centimes du kilomètre, ça incite à donner du coup de pédale !

Ce projet est une des pistes évoquée dans le "Plan vélo" dévoilé il y a quelques jours par Frédéric Cuvilier, le ministre des Transports. Ce dernier s'inspire de mesures déjà mises en place dans d'autres pays en Europe, notamment aux Pays-Bas, en Belgique et au Danemark.

Autre avantage de la mesure : elle permettrait des créations significatives d'emploi. D'après le Ministère des Transports, en doublant la part d'utilisation du vélo dans les transports, cela pourrait représenter 35 000 nouveaux emplois dans le secteur de la petite reine.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo