Sauter sa pause déjeuner, c'est travailler gratuitement !


Peu de temps ? Surbooké ? Manger un sandwich sur le pouce devant votre ordinateur ne vous pose pas de problème ?! Alors sachez que si vous préfèrez terminer votre mission tout en dégustant votre petit encart devant votre écran d'ordinateur, vous offrez 128 heures de travail non rémunéré à votre employeur pendant une année.

Soit 16 heures travaillées gratuitement, ont calculé des chercheurs britaniques de l'université Aston à Birmingham.





Sur quelques 1000 salariés sondés pour l'étude, 60% mangeraient tous les jours derrière leur écran et les deux tiers se satisferaient d'une pause de 30 minutes plus ou moins. Pourtant dans leur contrat il est bien précisé qu'ils possèdent 1 heure de liberté.


Ces salariés ont été intérrogés par la presse britannique sur leurs motivations et ils se sentiraient trop coupables de s'arrêter de travailler. De plus, avec la crise actuelle, les salariés ne préfèrent pas prendre de pause déjeuner car elle serait susceptible d'être interprétée comme un manque d'efficacité et un mauvais siignal à son patron.


Pourtant, dans le quotidien anglais The Sun, un médecin ayant travaillé sur cette étude souligne les biensfaits d'une pause déjeuner. Car "il est important de prendre des pauses régulières, de se lever, de bouger et de marcher un peu". "Se reposer ou prendre une pause au milieu de la journée aide à s'aérer l'esprit et prépare à un aprés-midi productif."

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo