Modis a signé un accord en faveur des personnes en situation de handicap

Modis est l'entreprise de services numériques (SSII) appartenant au pôle consulting du groupe Adecco. Natalie VALIN, DRH, évoque notamment sa nouvelle politique en faveur des personnes handicapées.


ModisPrésentez-nous Modis.
Modis intervient sur l'ensemble du cycle de vie du système d'information. 50 % de nos activités sont consacrées aux services d'infrastructures et 50 % aux services applicatifs. Nous comptons à ce jour 1 600 collaborateurs en France - plus de 25 000 à l'international - et plus de 200 clients en France dans les domaines de la banque/finance, de l'assurance, de la distribution, des télécoms, de l'industrie pharmaceutique et des services...


Vous venez de signer un accord sur le handicap ?
Un accord triennal a été signé en juin avec nos partenaires sociaux et un plan d'actions enclenché en septembre. Nous sommes partis du constat qu'il était particulièrement difficile de recruter des personnes handicapées et de répondre ainsi à l'obligation légale des 6 % de taux d'emploi, les principales difficultés se situant au niveau du sourcing (pénurie de candidats diplômés ou expérimentés en IT) et des freins qu'ont potentiellement certaines personnes à déclarer leur handicap.
Fin 2012, nous comptions 17 personnes en situation de handicap dans notre entreprise, alors qu'il en aurait fallu 90 pour remplir notre obligation légale.

De quelles façons avez-vous prévu d'agir ?
Cet accord nous permet d'investir l'équivalent de notre contribution Agefiph (387 000 euros en 2012) dans un plan d'action sur 3 ans, autour des 5 axes suivants : sourcing/recrutement, insertion/formation, maintien/accompagnement dans l'emploi, recours aux entreprises adaptées, et sensibilisation en interne et auprès de nos clients.

Dans la partie recrutement, l'alternance nous semble être une bonne porte d'entrée. A ce titre, nous avons noué des partenariats avec le groupe IGS, qui dispose d'une cellule handicap et d'une école informatique, et avec l'espace emploi spécialisé du groupe Adecco. Sur la sensibilisation, nous travaillons avec une agence de communication pour lancer des actions (réseaux sociaux, module d'e-learning, affiches dans les bureaux...).
Une personne dédiée à cette mission handicap travaille sur ces problématiques depuis le début de l'année 2013. Notre ambition étant de réaliser 26 recrutements d'ici fin 2015.

Sur quels types d'emplois pensez-vous recruter des personnes handicapées ?
A priori, tous nos emplois sont ouverts aux personnes handicapées. 85 % des handicaps ne sont pas "visibles" mais peuvent néanmoins nécessiter une adaptation des postes de travail (fauteuils, écrans ou claviers adaptés, équipement des véhicules...).
Nous recrutons sur une soixantaine de métiers, dont les principaux, en dehors des postes fonctionnels, sont : ingénieurs études et développement, analystes d'exploitation, techniciens support, chefs de projet, administrateurs réseaux et services manager.

Vos objectifs pour 2014 ?
En termes de recrutement – qui oscille selon les années entre 200 et 300 par an - nous prévoyons l'an prochain d'augmenter notre effectif global, sur des niveaux majoritairement cadres. Sur un plan stratégique, notre volonté est de développer des partenariats sur la durée avec nos clients, basés sur des solutions au forfait, et de renforcer notre offre au sein de chaque secteur d'activité.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Offres d'emploi


Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo