Informatique et handicap : aménager les postes de travail

Utilisateurs des nouvelles technologies, les personnes handicapées ont poussé les entreprises à innover. Cependant, des aménagements simples peuvent suffire. Tour d'horizon.


D'après les statistiques, 80 % des handicaps ne nécessitent pas d'aménager le poste de travail ou n'exigent que des aménagements très simples, qui devraient d'ailleurs s'appliquer à tous : sièges ergonomiques, plans de travail correctement réglés, éclairage adapté... « L'acquisition de souris spécifiques, ajoute Wilfrid Vasseur, gérant de l'entreprise COTICA, est également très demandée par les entreprises au niveau du poste INFORMATIQUE car elle est source de mouvements incessants. »

Le rollermouse, notamment, une souris venue des pays scandinaves et qui se place en avant du clavier, est une solution intéressante. « Elle limite les contraintes posturales, permet de gagner du temps en évitant de déplacer le bras et peut être utilisée à la fois par les droitiers et les gauchers », précise Wilfrid Vasseur.

D'autres solutions plus sophistiquées, comme les logiciels spécialisés, peuvent être mises en place pour des handicaps plus lourds : ZoomText, pour les malvoyants, permet d'agrandir les textes à l'écran et de transformer du texte en son. A l'inverse, des logiciels de reconnaissance vocale comme Dragon NaturallySpeaking, vont permettre de transformer du son en texte. Par ailleurs, commander un ordinateur par de simples mouvements de tête ou de pupilles est aujourd'hui possible. A noter que ces aménagements sont pris tout ou partie en charge par l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées).

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo