Infolor : féminisation des horaires de travail - Interview de Sylvie Stauber – Consultante Recrutement chez Infolor

 Lesjeudis.com-interview Infolor

Le secteur de l'ingénierie informatique est un secteur très concurrentiel et essentiellement masculin. Aujourd'hui encore les profils féminins y trouvent assez peu leur place et les enjeux de parité deviennent de plus en plus centraux. Sylvie Stauber travaille en tant que Consultante Recrutement au sein de la SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) Infolor. Elle nous parle de son expérience en tant que femme et mère de famille au sein d'une société soucieuse de prendre en compte les contraintes de ses employées.

Quel est votre rôle au sein de la société Infolor et le parcours qui vous a amenée à accepter ce poste de Consultante Recrutement ?
Suite à un BTS Force de vente, j'ai intégré une école de commerce qui m'a amenée à travailler dès ma sortie d'école dans une SSII en tant que chargée de fidélisation. J'ai ensuite été repérée par un cabinet de recrutement londonien où je me suis spécialisée dans le domaine de l'informatique. C'est ainsi que j'ai été amenée plus tard à travailler au sein de la société Infolor en tant que Consultante Recrutement, dans le pôle « Luxe et médias ». Mon travail consiste donc à repérer les profils d'ingénieurs informatiques qui coïncident au mieux avec les besoins de mes clients et à faciliter le processus de recrutement.

Quels sont les défis majeurs que vous rencontrez actuellement dans votre métier ?
J'évolue au sein d'un marché extrêmement concurrentiel et mes clients sont très exigeants. Il est donc essentiel que j'identifie le meilleur profil – celui qui saura faire la différence sur le plan technique – au meilleur prix. Je me focalise avant tout sur la qualité des profils que je soumets à mes clients. Un autre défi majeur est la grande diversité des profils existants et des besoins exprimés par mes clients. Je peux tout aussi bien me retrouver à la recherche d'un Chef de projet Stockage, réseaux et virtualisation, d'un Développeur Logiciel ou d'un Responsable décisionnel. Les projets de recrutement sont donc complètement différents d'un client à un autre.

Le sujet de la parité homme-femme est-il un enjeu central dans le secteur informatique ?
Il est vrai que c'est un secteur avant tout masculin et que le fait d'être une femme peut parfois vous aider à accéder à certains postes. En revanche, il arrive aussi de rencontrer la situation inverse : réaliser par exemple un entretien avec un expert qui doutera de ma capacité « à le placer » simplement parce que je suis une femme. Donc il faut savoir jongler avec les avantages et les inconvénients de travailler en tant que femme dans un environnement essentiellement masculin. Par ailleurs dans mon travail de recrutement, je prends bien évidemment en compte le critère de la parité mais c'est avant tout la qualité et la pertinence du profil qui priment, au regard des besoins de mon client.

Existe –t-il selon vous une marge de progression pour les entreprises de votre secteur en termes d'actions à entreprendre pour encourager la parité homme-femme ?
Dans le secteur informatique il est tout d'abord important de faire le distinguo entre les ingénieurs et les opérationnels (développeurs, chefs de projet etc.). Dans le premier cas, on constate une progression notable des effectifs féminins, dont certains profils accèdent à des postes à hautes responsabilités ; c'est donc une évolution progressive mais avérée de la représentation des femmes dans les profils d'ingénieurs informatiques. Du côté des opérationnels, le secteur demeure avant tout masculin. Les profils féminins existent mais sont très rares ; il y a donc surement une marge de progression à envisager.

Parlons maintenant de votre situation au sein de la société Infolor : estimez-vous que votre quotidien professionnel est en adéquation avec votre condition de femme et surtout de mère de famille ?
Complètement. J'ai justement la chance au sein d'Infolor de pouvoir organiser mon emploi du temps comme je l'entends. Le métier que je fais est en principe un métier où l'on commence tôt et où l'on termine tard pour pouvoir rencontrer les ingénieurs et organiser des entretiens sur des horaires qui leur conviennent. Toutefois j'ai eu l'opportunité en intégrant la société Infolor de pouvoir discuter de mes contraintes familiales avec une direction extrêmement compréhensive qui me permet d'aménager mes horaires de façon à ne pas devoir négliger mes enfants.
Je m'arrange donc pour organiser mes entretiens tôt le matin ou entre midi et deux heures, et j'ai aussi la possibilité de m'arranger avec mes collègues : c'est un vrai travail d'équipe. Je suis cependant consciente que ce n'est pas le cas dans toutes les entreprises (j'ai même travaillé dans des sociétés où les mères de famille étaient volontairement évitées et où leur condition de mère était un véritable frein à l'embauche) et que cela tient avant tout à la personnalité du dirigeant. J'ai donc la chance de dépendre d'une direction très ouverte sur le sujet qui me permet de concilier ma vie personnelle et ma vie professionnelle.

Quelles sont les retombées de ces aménagements sur votre travail au quotidien ?
Ces aménagements me permettent de profiter pleinement de ce métier passionnant sans empiéter sur ma vie de famille et de gagner en efficacité, car il est primordial que je sache bien gérer mon temps de travail afin de réaliser mes objectifs malgré mes horaires aménagés. Tout est une question d'organisation. J'ai ainsi un rythme de travail soutenu et des missions extrêmement variées, tant dans le domaine commercial que relationnel ou encore technique. C'est donc un métier très riche, qui me plaît énormément.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo