Handicap et candidature : informer sans alarmer

Les entreprises d'informatique ont progressé en matière de handicap ces dernières années. Cependant, la prudence reste de rigueur.


Se renseigner sur l'entreprise
Faute de candidats suffisamment qualifiés, dans les entreprises informatiques, les personnes handicapées n'atteignent pas 1 % des effectifs, un taux bien inférieur aux autres secteurs d'activité. Pourtant, certaines sont particulièrement sensibles aux problématiques du handicap et cherchent à ouvrir leurs recrutements : Asterion, IBM, Thales, Steria, Dassault Systèmes...
En allant sur le site Internet de l'entreprise ou mieux, en téléphonant, sans toutefois évoquer votre situation personnelle, vous aurez ainsi des premiers éléments : a-t-elle signé des accords d'entreprise ? Y a-t-il une personne dédiée au handicap ?

Evaluer son handicap
Contrairement aux idées reçues, 85 % des cas de handicap sont « invisibles » : problèmes de dos, tendinites invalidantes, etc. Dans cette situation, les spécialistes conseillent de ne pas évoquer son handicap, ni dans son CV, ni dans sa lettre de motivation, afin de parvenir au stade de l'entretien. En particulier si les entreprises visées n'ont pas de politique spécifique en la matière.
En revanche, dans les cas de handicap plus lourds ou « visibles », jouer la carte de la transparence (plutôt dans la lettre de motivation) permet d'éviter de prendre le recruteur par surprise et peut même s'avérer être un avantage, certaines entreprises cherchant à valoriser une politique de diversité. Il s'agit avant tout d'informer sans alarmer.

Le cap de l'entretien
A l'entretien, si vous avez été sélectionné après avoir déjà évoqué votre handicap, l'objectif sera de rassurer votre futur employeur (expériences précédentes, etc.), tout en précisant par exemple les contre-indications médicales liées à votre handicap (port de charges, station debout...) ou les aménagements de poste nécessaires (logiciel, siège...). Sinon, attendez la fin de l'entretien pour en parler, en restant centré sur l'aspect professionnel et non médical, qui fait souvent peur.

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo