Comment empêcher un coup d'Etat... du Cloud ?

Les solutions technologiques que l'on utilise aujourd'hui chez soi étant de plus en plus sophistiquées, il n'est pas étonnant de voir les employés à la recherche des mêmes fonctionnalités dans leur environnement professionnel.

Le grand public a pleinement accompagné la révolution du « Cloud Computing ». Les particuliers profitent désormais d'un accès instantané à leur musique, leurs films, leurs photos et leurs documents de n'importe où et quel que soit leur terminal. Nombre d'entre eux sont donc frustrés de ne pouvoir bénéficier d'un accès similaire dans leur environnement de travail.
Aussi se mettent-ils à contourner les départements informatiques de leur entreprise qui ne parviennent pas à répondre à cette nouvelle demande.

Selon une récente étude, les salariés sont à l'origine de plus de 1,7 M€ de dépenses à l'insu des DSI. Ils sont plus d'un tiers (39%) à déclarer avoir utilisé des services de Cloud non validés par leur service informatique pour pouvoir travailler plus efficacement.

De tels agissements peuvent avoir des conséquences préoccupantes sur la sécurité IT. Ils montrent également que la DSI est en position défavorable dans la bataille menée pour le contrôle des données. Si les entreprises ne prennent aucune mesure, les failles au niveau de la sécurité des données pourraient se multiplier avec l'augmentation du transfert de données critiques via des canaux non autorisés et non sécurisés.

En outre, nombre d'entreprises découvrent qu'elles ignorent désormais comment leurs données sont utilisées et où elles sont stockées, et pourraient se retrouver en violation des règles strictes de conformité de l'information en vigueur dans leur secteur d'activité.

Lire l'étude complète »

Abonnez vous à notre Newsletter



Soyez visible des recruteurs

Déposez votre CV !

Partagez ce contenu

Partager Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo